418 694 2009
Close mobile menu

Ozempic (sémaglutide) est un médicament de prescription approuvé pour le traitement du diabète de type 2 qui est devenu l’un des médicaments les plus demandés en Amérique du Nord ces dernières années.

La demande d’Ozempic, fabriqué par Novo Nordisk, a entraîné des pénuries du médicament aux États-Unis. Santé Canada a observé une augmentation importante de la demande pour ce médicament en 2023, ce qui a conduit à la publication d’un Avis d’approvisionnement pour Ozempic qui visait à répondre aux préoccupations concernant la pénurie potentielle d’Ozempic au Canada et à garantir un approvisionnement adéquat pour les personnes à qui le médicament a été prescrit. Malgré cet avis, Santé Canada a annoncé en août 2023 que des « pénuries intermittentes » étaient attendues de la fin août au début octobre 2023.1

« Le médicament miracle pour la perte de poids » est tendance sur TikTok, #Ozempic

Les responsables canadiens de la santé publique ont reconnu que la demande d’Ozempic est motivée par son utilisation répandue pour la perte de poids.2 La capacité du médicament à supprimer l’appétit et à induire une perte de poids a été largement promue par des célébrités et des influenceurs sur les médias sociaux, avec #Ozempic atteignant plus de 850 millions de vues sur TikTok en avril 2023.3

Cependant, la prise d’Ozempic pour perdre du poids est une utilisation non conforme à l’étiquetage du médicament au Canada, car la perte de poids n’est pas une indication approuvée d’Ozempic par Santé Canada. Par conséquent, les spécialistes du diabète et les chercheurs de la santé publique s’inquiètent de plus en plus de l’utilisation inappropriée du médicament4 et du risque d’effets secondaires dangereux pour les utilisateurs d’un médicament qui n’a pas été conçu pour leur usage.5

Qu’est-ce qu’une utilisation non conforme à l’étiquetage ? Pourquoi est-elle potentiellement dangereuse ?

Lorsqu’un médicament est prescrit à des fins non approuvées ou à un membre d’une population exclue, on parle d’une utilisation « hors étiquetage ».

L’utilisation hors étiquetage de médicaments est intrinsèquement risquée puisque le produit pharmaceutique n’a pas été prouvé sûr ou efficace par le biais du processus réglementaire strict de Santé Canada.

Lorsqu’un médicament de prescription est approuvé par Santé Canada, il l’est à des fins particulières. L’approbation de Santé Canada stipule également la population à laquelle le médicament peut être prescrit, et certains sous-groupes de la population sont souvent exclus de la procédure d’approbation, notamment les personnes âgées, parce que ces populations sont souvent exclues des essais cliniques.

Pour qu’un fabricant de médicaments obtienne l’approbation d’une indication ou d’une population supplémentaire, il doit déposer un supplément aux présentations de drogues nouvelles (SNDS). La réalisation et l’approbation d’un SNDS pour une nouvelle indication peut être un processus long et coûteux pour les fabricants de médicaments, et ils n’ont que peu ou pas d’intérêt à engager ces coûts s’il n’y a pas d’augmentation des ventes.

Réglementation régissant la promotion de l’utilisation hors étiquetage de médicaments au Canada

Il est incontestable que le fabricant d’un médicament n’a pas le droit de promouvoir uneutilisation hors étiquetage.6 Plus précisément, le Règlement sur les aliments et les drogues interdit aux fabricants de médicaments de promouvoir des utilisations hors étiquetage et leur responsabilité civile peut être engagée au Canada en cas de promotion erronée et mensongère d’une utilisation hors étiquetage.

Toutefois, l’industrie pharmaceutique pratique couramment la publicité de « rappel », c’est-à-dire que les entreprises font la promotion d’un médicament sans en décrire les indications et se contentent d’encourager les gens à « demander à leur médecin » si ce médicament pourrait leur convenir.

Ozempic fait l’objet d’une publicité importante par le biais de messages publicitaires de rappel. Ces publicités peuvent encourager les prescriptions hors étiquetage, car les études démontrent que lorsque les personnes demandent des médicaments par leur nom, elles sont beaucoup plus susceptibles de se les faire prescrire.7

Quels sont les risques et les effets secondaires potentiels de l’utilisation d’Ozempic pour la perte de poids ?

Les Canadiens qui utilisent Ozempic pour perdre du poids de manière hors étiquetage s’exposent à plusieurs effets secondaires courants et graves.

Santé Canada avertit les consommateurs que les effets secondaires les plus courants chez les utilisateurs d’Ozempic peuvent inclure des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des douleurs à l’estomac et de la constipation. Ozempic peut également entraîner un certain nombre d’effets secondaires graves, tels que :

  • des changements dans la vision,
  • pancréatite,
  • de l’hypoglycémie sévère lorsqu’il est utilisé en association avec des traitements contre le diabète,
  • des problèmes rénaux, tels qu’une insuffisance rénale,
  • des problèmes de vésicule biliaire
  • des réactions allergiques graves, et
  • des tumeurs de la thyroïde, y compris le cancer, dans de rares cas.

Santé Canada a également déclaré aux journalistes qu’il allait évaluer les données concernant les risques d’automutilation, de pensées suicidaires et de suicide liés aux agonistes des récepteurs du GLP-1, la classe de médicaments d’Ozempic.8

Ozempic peut également être particulièrement dangereux pour certains groupes d’utilisateurs potentiels. Par exemple, le médicament est contre-indiqué pour les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer médullaire de la thyroïde ou pour les femmes enceintes ou allaitant. Le médicament n’a pas non plus été étudié chez les personnes de moins de 18 ans, et seules des études limitées ont été réalisées chez les personnes âgées de 75 ans et plus.

Malgré tous ces risques potentiels liés au médicament, les utilisateurs d’Ozempic pourraient ne pas être en mesure de perdre du poids de manière prolongée. Une étude réalisée en 2022 a démontré que la plupart des personnes qui prenaient Ozempic sans autorisation de mise sur le marché reprenaient une grande partie de leur poids dans l’année qui suivait l’arrêt de la prise du médicament.9

Siskinds peut apporter son aide en cas de réclamations concernant les effets secondaires de médicaments pharmaceutiques.

Si vous avez été affecté par un effet secondaire nocif d’un médicament pharmaceutique tel qu’Ozempic et que vous pensez avoir un droit, veuillez contacter notre bureau à l’adresse [email protected] ou appeler le 1-800-461-6166.

L’équipe d’avocats pharmaceutiques de Siskinds possède l’expérience et l’expertise nécessaires pour aider les personnes qui souffrent de graves conséquences pour leur santé à cause de médicaments sur ordonnance dont les effets secondaires n’ont pas été divulgués de manière adéquate. Nous sommes prêts à représenter votre cas pharmaceutique.

Nous remercions tout particulièrement Victoria Stephenson, étudiante en droit au cours de l’été, qui a participé à la recherche de cet article.


1 https://www.cbc.ca/news/health/shortage-of-diabetes-weight-loss-drug-ozempic-expected-in-canada-says-manufacturer-1.6940626

2 https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/ozempic-canada-british-columbia-how-it-works-1.6794950

3 https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/b-c-ozempic-restriction-1.6815456

4 https://www.cbc.ca/news/canada/london/ozempic-off-label-1.6884141

5 https://www.cbc.ca/player/play/2231819843622

6 Goodridge c. Pfizer Canada Inc, 2010 ONSC 1095, paragraphe 15.

7 https://www.cbc.ca/player/play/2231819843622

8 https://www.cbc.ca/news/health/health-canada-review-diabetes-weight-loss-1.6921759

9 https://www.canada.ca/en/health-canada/services/drugs-health-products/drug-products/drug-shortages/information-consumers/supply-notices/ozempic.html#potential_risk_factors

Actualités et opinions

Blogue

Pour mieux comprendre et se tenir informé de l'actualité juridique.

Voir le blogue
13 Juil 2023 Par

Allégations de déclarations trompeuses de Canopy Growth Corporation sur les revenus de BioSteel (TSX: WEED; NASDAQ : CGC)

Le 6 juillet 2023, Siskinds LLP a déposé une proposition d’action collective devant la Cour …

2 Mai 2023 Par

La Période de Réclamation relative au médicament Invokana / Invokamet est maintenant débutée partout au Canada

Le 15 avril 2023, une période de réclamation a débuté pour tous les Canadiens qui souhaitent…